Le Fauve se prépare

Cyprien et Antoine devant leur futur brewpub à Paris

Il existe des gens qui incarnent l’enthousiasme de leur métier. Antoine et Cyprien sont de ceux-là. Dans leur brewpub en travaux dans le 11ème arrondissement de Paris, leur joie impatiente colore les murs nus, leurs voix donnent vie à la salle qui attend les cuves et le mobilier.

Les cuves de Fauve, au croisement rue Charonne et rue Trousseau, se voudra un lieu ouvert à toutes les espèces, des curieux aux beergeeks en passant par les indifférents. Volonté affichée par une majorité de commerces, c’est souvent la posture adoptée par l’équipe de service et les tarifs qui finissent par façonner la population du lieu.
Ce qui importe, ils le répètent, c’est la qualité des bières qui seront produites et servies sur place, la qualité de conseil et de service, enfin, la qualité de la cuisine qui bénéficiera d’un vrai chef aux fourneaux.
Les malts seront principalement français et les tests sont en cours pour utiliser les houblons français tout en gardant les profils aromatiques qu’ils souhaitent créer. Quant aux drêches, elles seront réutilisées en cuisine dans diverses recettes sucrées et salées.

Leurs flacons promettent beaucoup de bonheur. Les étiquettes font appel aux talents de différents artistes, tout en gardant une belle cohérence graphique, le style de bière annoncé se retrouve dans la bouteille, l’histoire est franche, la bière est droite dans ses bottes (mais si, tu sais très bien ce que ça veut dire). Leur American Pale Ale, brassée à la brasserie Effet Papillon, a raflé une médaille d’or au Brussels Beer Challenge en 2018, ce qui les a boosté dans leur projet. La puissance des fruits de la New England IPA est équilibrée par la douceur de l’avoine, un délice. L’imperial stout titre un gentil 8% d’alcool sur un lit de chocolat noir constellé de framboises acidulées. Cela annonce des bières de réjouissance éclairée (on n’encourage jamais les excès, jamais).

Cyprien sera principalement au fourquet, Antoine sera à ses côtés et en salle. Un bien joyeux duo qu’on a hâte de voir à l’œuvre. Sans aucune ombre d’arrogance, ils dégagent la légèreté et l’aisance de ceux se savent à la bonne place, simplement parce qu’ils l’ont choisie.
Ils ne sont pas sans inquiétude, l’aventure leur a déjà réservé quelques surprises, mais ce qu’ils nous disent, en ce jour d’avril, dans le soleil froid de midi, c’est que leur projet est prêt. Prêt à aller au contact du public du quartier, celui-là même qui fera vivre et évoluer le bistrot. Si tu veux faire partie de l’aventure ou juste leur donner un coup de pouce, leur crowdfunding est en cours et se termine fin avril 2019.

Rendez-vous à l’ouverture de ce nouveau brewpub, courant mai 2019 !

https://fauvebiere.com/